Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LETTRE OUVERTE AUX PRESIDENTS DE REGION (S)

Monsieur le Président Macaire,
Monsieur le Président Rousset,
Monsieur le Président Vandenbroucke,

Nous, membres de l'association citoyenne et indépendante « 55 citoyens pour Limoges », prenons acte de l'entrée en vigueur de la réforme territoriale telle que présentée par le gouvernement, votée par les parlementaires et validée par les exécutifs régionaux. Nous prenons acte de l'union des trois régions d'Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes, dans une nouvelle grande région dont la préfecture sera Bordeaux, et avons pris connaissance de votre confiance en l'avenir commun qui s'offre aux habitants de cette future grande Aquitaine.

Nous estimons cependant que les citoyens, dont nous sommes, et qui à notre regret n'ont pas été associés à la réflexion sur ce changement majeur, ne disposent pas de réponses suffisamment concrètes quant aux conséquences probables de cette réforme dans leur quotidien, que ce soit en terme d'emploi, de représentativité politique, de proximité des services ou de répartitions des compétences.
Aussi, nous prenons la parole, comme notre statut de citoyen doit nous y obliger, et vous interpelons pour exiger d'obtenir des réponses concrètes à des préoccupations tout autant concrètes et urgentes de l'ensemble des concitoyens des trois régions appelées à fusionner.
Nous voulons connaître quels seront les gains et les pertes pour l'ensemble des territoires, qu'ils soient ruraux ou urbains, et quels moyens précis seront mis en place pour assurer l'équilibre, l'équité et la solidarité entre les territoires amenés à former une cohésion régionale.

Nous voulons savoir de quelle manière les villes de Poitiers et Limoges, dépossédées de leur statut de préfectures régionales, demeureront effectivement de « grands centres vivants de l'action politique locale », comme l'avançait M. Macaire à Limoges le 8 décembre dernier.
Est-ce que les services déconcentrés de l'Etat verront leurs effectifs modifiés ? Comment s'effectuera la répartition des antennes en région ? Est-ce que Limousin et Poitou-Charentes, dans un souci d'aménagement cohérent et équilibré du territoire, pourront bénéficier de l'attribution de certaines directions régionales (DRAC, DREAL, DRAF...) ce qui nous semble souhaitable compte-tenu du nombre de directions que Bordeaux s'apprête à accueillir, en plus du siège de l'institution politique ?

Nous voulons savoir de quelle manière la politique des transports, notamment ferroviaire, garantira une connexion optimale entre les trois grands pôles urbains de la future région. Pourrez-vous nous assurer de la conduite de projets de modernisation des liaisons ferroviaires et routières entre les pôles urbains de la grande région ?

Nous voulons savoir ce que deviendront les pôles universitaires pour l'instant autonomes de La Rochelle, Poitiers et Limoges, alors que ceux-ci ont déjà entamés des rapprochements et des collaborations, que ce soit dans le cadre du PRES ou dans celui de la COMUE. Les universités des villes pré-citées seront-elles impactées par la réforme, et si oui, comment, avec quels effets concrets pour les personnels, les laboratoires, les programmes de recherches, les financements et, bien entendu, les étudiants ?

Nous voulons savoir comment le futur Conseil régional et les services de la collectivité régionale assureront leur présence en-dehors de Bordeaux. Poitiers et Limoges en seront-elles réduites à accueillir de simples Maisons de la Région dans lesquelles aucune décision, aucune rencontre avec les élus ne pourra être organisée ?

Nous voulons savoir ce qu'il adviendra des politiques jeunesses innovantes menées dans l'une ou l'autre des régions (nous pensons notamment au Conseil régional des jeunes du Limousin).

Nous attendons des réponses concrètes et satisfaisantes de votre part, afin que vous donniez à l'ensemble des citoyens des preuves que cette réforme, non seulement ne se fera au détriment d'aucun territoire, mais qu'en plus elle se fera au bénéfice de nos territoires.
Nous ne manquerons pas de faire connaître publiquement vos positions.

Partager cet article

Repost 0